Perch’o’m@tic+®

Vous souhaitez diversifier votre activité ?
Vous ne connaissez rien à la charpente mais vos clients ne le savent pas encore ?
Vous ne voulez pas perdre du temps à apprendre les bases du Trait, d’ailleurs vous n’y comprenez rien ?
Vous en avez assez de relever des supports pas d’aplomb, pas de niveau et pas d’équerre non plus?

Perch’o’m@tic+® est fait pour vous

Perch’o’m@tic+® un outil simple et intuitif.

Avec Perch’o’m@tic+®, vous percherez facilement et rapidement à la façon d’un pro du bricolage.

Perch’o’m@tic+® un outil modulaire
.
Perch’o’m@tic+® est extensible et se bloque d’un simple tour de poignet, garantissant ainsi un report rapide et sûr de vos côtes.
Grace à son système de fixation exclusif, Perch’o’m@tic+® peut accueillir une équerre pour quand c’est d’équerre, ou une sauterelle pour quand c’est pas d’équerre.
Cette modularité exemplaire vous permettra ainsi de percher la redoutable barbe de panne et même de pêcho sur les sites dédiés.

Perch’o’m@tic+® un outil « no limits »
Toujours dans le même esprit Perch’o’m@tic+® peut recevoir, par exemple, une scie japonaise, une tronçonneuse, une râpe à bois ou encore une truelle à pâte à bois pour un travail encore plus soigné.

Perch’o’m@tic+® un outil de son époque.
Grace à son port U.S.B et son appli, transférez, pour le prix d’un simple appel local, vos relevés de côtes vers Archicrad ® , KetchUP ® ou encore Barbie3D ® les célèbres logiciels de C.A.O- D.A.O.

En quelques clicks vous obtiendrez fiches de tailles et plans d’exécutions de qualité pro.

Cette fiche de taille d’un montant ossature bois a été perchée et tracée en quelques click, Au boulots les péons

Profitez de notre offre exceptionnelle ! Rejoignez dès à présents la communauté des utilisateurs de Perch’o’m@tic+® et suivez nous sur Fesse Bouc.


Et pour toute commande passée ce jour, recevez en cadeau,
un rouleau de scotch orange (ici en marron ) .

.

Perch’o’m@tic+® est disponible dans tous les magasins partenaires Zereau Pro ®

Études de chèvres

L’orient vaut le Trait.
Alors pour répondre à quelques questions que je me pose et que l’on m’a posé, une petite étude de mats et de chèvres selon les antiques CB 71.
Je précise que la chèvre a fait plus d’études que moi, qui ais plutôt appris sur le tas de bois, parle en kilogrammes et utilise un ratio de 80% de bon sens pour 20% de calculs.
La solidité d’une chaine étant celles du plus faible de ses maillons, je ne peux que vous encourager à chercher le maillon faible (haubans? crayons ? treuils ou palans?), à conserver 1.00 m de guindant, ne jamais passer sous la charge , vous méfier des dessins sur Gogol et surtout  éprouver ce que vous pourrez fabriquer avant une utilisation pour de vrai.
Pour les calculs, c’est ici  :  Etude chevre

Sciage de long sur hourd en Wallonie

A partir d’un film documentaire réalisé en 1942 pour le Musée de la vie wallonne présentation et analyse d’un témoignage du sciage de long au cran dans une installation fixe (hourd). (dessins originaux de M. Pommier)

Scie de long Cor.pagesPDF copie

Ce type d’installation, s’il permet de travailler au sec par tous les temps, nécessite bien entendu de pouvoir acheminer les grumes jusqu’au chantier de sciage.

Ces bâtiments  existent  aussi aux États Unis et en Grande Bretagne où ils sont  inféodés à un grand domaine foncier.

Fosse de sciage (saw pit) Weald &Download living museum Singletown. (Merci Andy !)
(le poteau central et la balustrade ne sont vraisemblablement pas d’origine).

Pour en revenir au document initial :
Il n’est, malheureusement, pas fait mention des dimensions des sciages des plateaux, pouces français ?    (13 -18-27-34-41-54-65-80-110).

En revanche, il n’est désormais possible de restituer sérieusement les manches des haches « flamandes » en ma possession et retrouver ainsi l’équilibre et l’usage de l’outil.

Trois haches de type flamand d’un poids moyen de deux kilos.
On remarquera leurs douille à facettes hexagonales.
Celle du dessous, sensiblement moins fréquente, est déportée et à simple biseau.

 

 

 

Chariot grumiers du Berry

Transport et chargement de grumes avant la mécanisation
Mise en forme et illustrations originales de Maurice Pommier d’après un collectage auprès de son beau-père, qui fut roulier entre les deux guerres.

Le départ


Le retour

Entre les deux, c’est ici :

Ppa.Roulier Co2PDF

Pour comparer avec les modes opératoires de l’Est de la France et des Pays alémaniques ( voir « cric à cheville »).
On remarque :
Dans les deux cas, la nécessité de charger au maximum ( trois grumes ) pour économiser du temps de trajet.
Pour le cric à chevilles : trois longues grumes ( résineux ) et trois personnes.
Pour la France de l’intérieur:  deux grumes courtes (chêne) de la longueur du plateau du grand brancard et une longue sous le triqueballe. Le tout chargé par une seule personne.
Nul doute que le couvert forestier a façonné et rationalisé au fil du temps ces deux techniques.

 

 

Hebelade ou bouc, le cric qui tue.

A la base deux photos d’un rassemblement en Allemagne en 2007 ( kézurokaï entre charpentiers allemands et japonais ).
Trois élégants bipèdes manipulent un drôle de truc…
Les trois boulins, assez roots tranchent singulièrement avec le soin apporté à la réalisation de l’élément central, plus tard identifié comme « cric à cheville » (Hebelade)
La qualité de l’ équarrissage et le faible débattement de la pièce par rapport à l’inclinaison du cric incitent également à la prudence.
Après recherche, une superbe vidéo nous renseigne sur l’utilisation de cet engin de levage par une équipe le pratiquant pour de vrai, tout y est juste, et pour cause.
https://av.tib.eu/media/11743

Un deuxième document, plus récent et folklorique nous renseigne aussi, la virtuosité n’est plus au rendez vous, les chevaux non plus mais la reconstitution est exacte et plausible. Soyons indulgent, les acteurs, si ils sont dans le métier, travaillent désormais avec des grumiers et des bras hydrauliques, ils ont cependant à cœur de perpétuer les gestes anciens. (avec en prime le sourire du plombier!)
https://www.youtube.com/watch?v=Iv3wsFmpiXA

Je suis donc beaucoup plus réservé sur la toute première prestation, qui, au lieu d’apporter des précisions, apporte, au contraire, par son manque total de rigueur et de réflexion,  du trouble et de la confusion.
Pour peu que ce document soit abondamment partagé, c’est la débandade assurée.
D’autres exemples à suivre dans cette catégorie.

Cric à cheville et « chariot grumier de l’Est » (Hebelade und Leiterwagen)

Petite étude sur le chargement et le transport des grumes dans les Pays alémaniques et l’Est de la France.
(Le triquebale de la « France de l’intérieur fera l’objet d’un autre article)…

A l’origine de cette étude : une recherche menée sur un drôle de truc.
Les trois pattes semblent complétement fantaisistes.
(Déjà vu quelques chose comme cela dans une remise en Autriche, il y a désormais très longtemps.)
Après identification: il s’agit d’un « cric à cheville »
Voici celui du musée du bois de Saulxures, les pieds semblent également rapportés . v
http://www.museedubois.fr/
On vous laisse le découvrir

Il ne reste plus qu’a chercher.
Dans le dictionnaire des outils de Daniel Boucard (ed J. C .Goddefroy)
(Mais pas moyen de scanner entre  les pages 214 et 215 !!).


et « Das Werzeug des Zimmermanns » (Coll – ed Schäfer) p 241.

Et puis Internet et des documents formidables qui y trainent parfois.

Il apparait que ce cric est parfaitement adapté au chariot de transport (et vice versa) et illustre une fois de plus les points communs et divergences  de travail des traditions françaises et alémaniques.

Je vous laisse cliquer et découvrir l’étude et la synthèse de Maurice ainsi que les vidéos qui ont guidé son travail et sa réflexion.

Étude de deux crics à chevilles PDF

 

 

J’en profite aussi pour remercier les membres (érudits) du forum « Outils anciens art populaire » pour leur sagacité et leur réactivité.
https://www.forum-outils-anciens.com/index.php

Le tracé du Mickey

En ces temps ou de nombreux premiers ministres de la santé s’expriment abondamment, montrant ainsi les limites de la charpentothérapie, fut elle manuelle, il nous a parut important de révéler au public une manipulation tout aussi inquiétante ou presque.
En effet, faisant suite à la visite de l’exposition * consacrée au travail de Boucq sur les tracés régulateurs régissant les cathédrales et la Joconde.


le professeur Delson fut soudainement pris d’hallucinations…

Excès de géométrie ou de nourriture rapide ?
Il en résultat une intuition fulgurante… Ronald + Donald : deux prénoms prédestinés, encore un coup des Américains.
Il n’en fallait pas plus pour que le Professeur se mettent en quête de découvrir la Géométrie secrète régissant « l’œuvre » de Disney et ses desseins (dessins ?) cachés.
La Vérité ne s’est pas fait attendre.

1- Les oreilles du Mickey
2- Les yeux du Mickey
3- Les bras du Mickey
4- La culotte du Mickey
5- Le bas de la culotte du Mickey
6- Les pattes du Mickey
7- Les pieds du Mickey

Comme vous pouvez le constater, le tracé du Mickey obéi à de nombreuses Arcannes secrètes :
Inscrit dans un cercle et un carré, l’analogie avec l’Homme de Vitruve est saisissante.
La partition horizontale en 8 symbolise l’expansion matérielle du Mickey (hélas sans commentaires)
La partition verticale en 7 se passe, elle aussi, de commentaires : les 7 péchés capitaux, les 7 jours de la semaine, les 7 nains, les 7 doigts de la main, la liste serait trop longue à établir.
Cette partition ne doit rien au hasard
Que se soit en empans, coudée, palmes, pieds ou paumes, pour une base de 1  la diagonale des rectangle est égale à 1.618 !!! 1.618, vous avez bien lu.
Plus grave encore
Les deux triangles inversés (sceau de Salomon) sont les symboles alchimique de l’eau et du feu.
Ces Eléments se retrouveront, respectivement, dans « Steamboat Willie » et  « Mickey Pompier ».
Toutes ces preuves sont accablantes.

Pire encore: la queue du Mickey n’est pas sans rappeler la partie supérieur de l’Oudjat, l’Oeil d’Horus, garant de la vie éternelle de l’Egypte antique.
Cela signifie, en termes à peine cachés, que l’Initié qui réussira à attraper la queue du Mickey aura droit à une partie gratuite, en d’autre terme à l’Eternité.

Comme chacun sait, Disney fut initié dans l’Ordre para-maçonnique Demolay.
Aussi, son « oeuvre » est elle  truffée de références occultes et satanique, de nombreux sites délirants et paranoïaques sur la toile en général et Fessebouc en particulier sont là pour nous le prouver. Nous sommes donc heureux et fier d’avoir  apporté notre pierre à cet édifice pour le moins branlant.

* Musée de la rue Cadet, du 11 mai au 16 octobre 2019.

Vœux 2020

Tous nos vœux pour la nouvelle année 2020
Santé et prospérité pour vous, vos proches et …. vos entreprises.
Après pas mal de retard et de vicissitudes, nous espérons vous présenter le second volume du Cours de Trait pour la deuxième quinzaine de janvier (2020 !!)

Trait de singe

Trait de singeCapture

Celui là ou un autre…

Je n’ai rien inventé trait de singe2
Mazerolle Planche n°4, page 35.
« Le trait carré, dit de singe avec un fil à plomb, pour mettre les bois de niveau. »

Le niveau de dévers pour caler la plumée à l’horizontal, le « trait de singe »  pour caler le trait de lignage. La généralisation de l’emploi du niveau à bulle va estomper la mémoire de ces deux techniques.

trait de singe1

Planche 3, page 43, ce trait carré était « la perpendiculaire » normal, nous sommes sur une planche de « géométrie généraliste ».

Trait de singe, mais lequel ?Singecelui là ?

Ou celui là  ?    dindon

Sans doute ni l’un ni l’autre.
Singler, c’était faire un arc de cercle, une courbe, la toponymie a conservé le mot single pour courbe ou méandre.Single
Singles de Limeuil et de Trémolat (Dordogne)

Mazerolle nous parle de cingler pour tracer au cordeau mais aussi de singler « pour prendre au cordeau le développement d’une voute d’escalier  » (sic).
On trouvera aussi singlot et puis simblot et simbloter : donner un coup de compas.
Alors trait de single ? Juste une hypothèse.

Laissons le dindon pour une paire de flamands.trait de singe3

Extrait du Carnet de Villard de Honnecourt et de son interprétation magistrale par Roland Beechman.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Villard_de_Honnecourt

ts2

ts1

Sans doute un autre sur une colonne du monastère de Batalha (Portugal).

http://whc.unesco.org/fr/list/264
J’étais content et ému de le découvrir.

Dans des temps plus reculés, il semblerai que le résultat ai précédé le tracé.

traitcarré1

Charpentier victime d’un trait carré* par Villard de Honnecourt.

Résurrection et nouveau tracé en vue du Jugement derniertrait carré2

(Christ en majesté de la cathédrale de Chartes)

*Trait carré : calvaire en argot de métier.