Couronnement

pr2
Sur l’élévation de croupe :
Mettre le poinçon sur ligne, piquer, rembarrer d’équerre, tracer la pente (sauterelle) et vérifier. C’est pas plus mal de tracer les quatre cotés.
pr3Même chose coté long-pan. (On peut aussi commencer par le long-pan !)

pr5

En mettant en orient sur la vue en plan, on peut faire concorder la ligne de voie et la rencontre des deux versants sur le poinçon.
Ce tracé, utile pour comprendre, n’est pas indispensable pour la taille.

pr13
Les deux versants sont désormais matérialisés, l’arêtier apparait sur la partie poinçon.
Félicitations, vous pouvez mettre au tas.