Cric à cheville et « chariot grumier de l’Est » (Hebelade und Leiterwagen)

Petite étude sur le chargement et le transport des grumes dans les Pays alémaniques et l’Est de la France.
(Le triquebale de la « France de l’intérieur fera l’objet d’un autre article)…

A l’origine de cette étude : une recherche menée sur un drôle de truc.
Les trois pattes semblent complétement fantaisistes.
(Déjà vu quelques chose comme cela dans une remise en Autriche, il y a désormais très longtemps.)
Après identification: il s’agit d’un « cric à cheville »
Voici celui du musée du bois de Saulxures, les pieds semblent également rapportés . v
http://www.museedubois.fr/
On vous laisse le découvrir

Il ne reste plus qu’a chercher.
Dans le dictionnaire des outils de Daniel Boucard (ed J. C .Goddefroy)
(Mais pas moyen de scanner entre  les pages 214 et 215 !!).


et « Das Werzeug des Zimmermanns » (Coll – ed Schäfer) p 241.

Et puis Internet et des documents formidables qui y trainent parfois.

Il apparait que ce cric est parfaitement adapté au chariot de transport (et vice versa) et illustre une fois de plus les points communs et divergences  de travail des traditions françaises et alémaniques.

Je vous laisse cliquer et découvrir l’étude et la synthèse de Maurice ainsi que les vidéos qui ont guidé son travail et sa réflexion.

Étude de deux crics à chevilles PDF

 

 

J’en profite aussi pour remercier les membres (érudits) du forum « Outils anciens art populaire » pour leur sagacité et leur réactivité.
https://www.forum-outils-anciens.com/index.php

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s