D’équerre et de niveau

Trait de singeCapture

Celui là ou un autre…

Je n’ai rien inventé trait de singe2
Mazerolle Planche n°4, page 35.
« Le trait carré, dit de singe avec un fil à plomb, pour mettre les bois de niveau. »

Le niveau de dévers pour caler la plumée à l’horizontal, le « trait de singe »  pour caler le trait de lignage. La généralisation de l’emploi du niveau à bulle va estomper la mémoire de ces deux techniques.

trait de singe1

Planche 3, page 43, ce trait carré était « la perpendiculaire » normal, nous sommes sur une planche de « géométrie généraliste ».

Trait de singe, mais lequel ?Singecelui là ?

Ou celui là  ?    dindon

Sans doute ni l’un ni l’autre.
Singler, c’était faire un arc de cercle, une courbe, la toponymie a conservé le mot single pour courbe ou méandre.Single
Singles de Limeuil et de Témolat (Dordogne)

Mazerolle nous parle de cingler pour tracer au cordeau mais aussi de singler « pour prendre au cordeau le développement d’une voute d’escalier  » (sic).
On trouvera aussi singlot et puis simblot et simbloter : donner un coup de compas.
Alors trait de single ? Juste une hypothèse.

Laissons le dindon pour une paire de flamands.trait de singe3

Extrait du Carnet de Villard de Honnecourt et de son interprétation magistrale par Roland Beechman.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Villard_de_Honnecourt

 

ts2

ts1

Sans doute un autre sur une colonne du monastère de Batalha (Portugal).

http://whc.unesco.org/fr/list/264
J’étais content et ému de le découvrir.

Dans des temps plus reculés, il semblerai que le résultat ai précédé le tracé.traitcarré1

Charpentier victime d’un trait carré* par Villard de Honnecourt.

 

Résurrection et nouveau tracé en vue du Jugement derniertrait carré2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Christ en majesté de la cathédrale de Chartes)

 

*Trait carré : calvaire en argot de métier.